becomeAMember.title

becomeAMember.description

9 novembre: toutes en grève parce que la Vivaldi est machiste (aussi) !

19/10/2022 | FR / NL

Grève générale le 9 novembre : 
aussi parce que la Vivaldi est machiste !

Début octobre, le gouvernement fédéral a présenté son budget. Les partis de la coalition semblent quoi qu'il en soit très fiers de leur travail. De son côté, le syndicat, le contre-pouvoir, évalue le budget sous l'angle du seul progrès social et du bien-être des travailleurs et des allocataires sociaux. Grâce à la lutte syndicale, l'accord comporte quelques éléments positifs. Pourtant, notre conclusion est que ce sont surtout les travailleurs, et les femmes en particulier, qui paient la facture.

Un budget doit (notamment du fait du diktat de l'Europe) être en équilibre. Cela signifie que l'argent dépensé d'un côté doit être repris ailleurs. Il faut donc soit trouver de nouvelles rentrées, soit faire des économies quelque part.

La Vivaldi semble faire ces coupes principalement sur le dos des femmes. Pouvons-nous dire que ce gouvernement est machiste ? Nous le pensons.

  • Quand on multiplie les sous-statuts (flexi-jobs, recours effréné aux étudiants) qui viennent concurrencer les temps partiels, on est machiste. Quel employeur donnera-t-il plus d'heures à un collaborateur à temps partiel s’il peut aussi faire appel simplement à un flexi-jober bon marché ? Nous savons que la plupart des travailleurs à temps partiel sont des femmes. Les enfermer dans ce statut, c’est en faire des travailleuses pauvres et des pensionnées encore plus pauvres. La limitation des périodes assimilées est également surtout une mauvaise nouvelle pour les femmes.
  • En limitant le crédit-temps et le congé parental, le gouvernement frappe essentiellement les femmes. La distinction hommes/femmes joue encore un rôle majeur dans notre société, et ce sont surtout les femmes qui prennent le crédit-temps et le congé parental. Il y a plusieurs raisons à cela, mais le fait que les femmes gagnent encore généralement moins que les hommes joue certainement un rôle. Ce gouvernement renvoie les femmes au foyer. On sait aussi trop souvent qu’à défaut de solution collective d’accueil de l’enfant notamment quand il est malade, ce sont les femmes qui stoppent leur travail.
  • La réforme des pensions exclut une série de femmes de la pension minimum en demandant 20 ans de prestations effectives. Rien ne sert d'augmenter la pension minimum si l'on rend ensuite l'accès plus difficile. On entend déjà que cette réforme couterait trop chère au budget, gageons que le sort des femmes ne sera pas encore rendu plus mauvais.

Pour ces raisons et bien d'autres encore, nous osons dire que ce gouvernement est machiste !

Au lieu d'économiser sur le dos des femmes, ce gouvernement ferait mieux de s'atteler à mettre fin à la discrimination à l'encontre des cohabitants et trop souvent des cohabitantes en pratique. Lorsqu'une personne a droit à une allocation (un droit constitué individuellement) mais qu'elle vit en couple, le Gouvernement part du principe que cette personne économise et donc, l’allocation est réduite (souvent sous le seuil de pauvreté). C’est injuste cela et touche particulièrement les femmes. En effet, ces dernières sont statistiquement surreprésentées dans la catégorie des demandeurs d'emploi et des cohabitants. Les femmes sont aussi plus souvent financièrement dépendantes de leur partenaire que les hommes. Cela s'explique par la position des femmes sur le marché du travail et par le fait qu'elles prennent encore le plus souvent soin du ménage. Les décisions du conclave budgétaire risquent de ne faire que renforcer cette inégalité. Ces droits sociaux doivent devenir individuels !

Enfin dans les prochaines semaines, nous négocierons un AIP. Ici aussi, nous revendiquerons pour les femmes, pour enfin supprimer les discriminations salariales, œuvrer pour la suppression du plafond de verre ou encore un meilleur équilibre vie privée et travail. Pour tendre enfin vers le CDI temps plein pour toutes.


Le 09/11, nous débrayerons pour une énergie payable, pour plus de pouvoir d’achat, pour un AIP women friendly mais donc aussi plus généralement pour les droits des femmes.


Et vous ? Soyez en grève à nos côtés pour une société plus solidaire faisant de l'égalité hommes/femmes une réalité ! Ensemble on est plus fortes !

Grève générale le 09/11/2022 : comment y participer ?